Le coffre à gants

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler de quelque chose de particulier. La «compartimentalité» Je ne sais pas si le mot existe pour de vrai, mais bien honnêtement, je m’en fous un peu parce que je trouve que ça reflète exactement ce que je veux dire et que je ne suis pas dans une joute compétitive de Scrabble.

Compartimentalité Définition Deequipédia

  • Compartiment: petite place délimitée par son contour qui sert à mettre des choses dedans.
  • Mental: petite place délimité par son contour qui nous empêche d’aller au-delà de ce que l’on perçoit.
  • Ment: ce que l’on se raconte à soi-même pour se faire croire que nous sommes dans notre droit, que c’est comme cela que les choses/événements/personnes doivent être pris en compte.
Commence-tu à voir où je m'en vais avec ça?

Des croyances qui ont la vie dure

Une fois de temps à autres je sors de mon ordinaire pour avoir un accès de conscience. Jamais planifié, plus souvent qu’autrement ça me tombe dessus comme une tonne de briques.

Jadis, la guerre.

Mes parents sont des gens forts. Des gens qui ont appris à survivre, qui tiennent le cap «no matter what», qui ne coulent pas de larmes devant leurs enfants (ou si rarement que ça en fait des événements).

Pour ma part, je suis plutôt hypersensible et à fleur de peau. Ça « clash » un peu, comme dirait l’other.

Ce clivage entre ma croyance de ce que c’est d’être fort et MOI, m’a amenée à compartimenter ma vie pour la rendre plus douce et plus supportable. Les arrêtes entre mes compartiments étaient si affûtées qu’elles coupaient tout net ce qui tentait de s’y glisser au dehors.

J’ai eu beaucoup de plaisirs sans culpabilité de cette façon. Je ne faisais pas dans la dentelle, je jetais par-dessus bord sans remords, je refoulais les sentiments forts pour éviter les meurtrissures, je défiais, je testais les limites… sans reconnaître les miennes que je voyais comme des chaînes. Je chérissais ce sentiment de toute puissance de celle qui ne se laisse pas ébranler facilement. De celle qui est capable de remettre quelqu’un à sa place parce qu’il le mérite, de la justicière, de l’amie forte, etc.

Jusqu’à ce jour où j’ai réalisé que tout ce temps, je ne laissais pas vraiment l’amour entrer. Tout ce temps, je ne croyais pas que l’on puisse réellement m’aimer. Voilà ce que je fuyais à tout prix. Ça a pris plusieurs échecs amoureux, plusieurs départs et plusieurs décès pour réaliser tout ce que je m’étais fait manquer. Probablement mon plus grand regret à ce jour.

Tout ce que je me suis fait endurer pour me convaincre que j’étais inatteignable.

Finalement j’ai compris que le prodige ne se trouve pas dans tenir l’autre à distance, il tient à le laisser entrer; il tient à accepter le sentiment qui monte, à lui donner son importance, à reconnaître ce qu’il bouge en nous et le laisser libre. Ne pas s’y accrocher. Pourquoi continuer de détester quelqu’un qui nous a fait du mal et qui a disparu de notre vie? Pourquoi se retenir de dire à quelqu’un qu’il nous fait sentir bien?

Porter le poids

Certainement, je ne suis pas unique. Si tu lis encore, peut-être que tu t’es perdu dans une recherche sur le gros G en tapant « diète » mais peut-être aussi que tu reconnais une part de vérité dans ce qui a été écrit plus haut. Peut-être as-tu vu ton reflet dans ce texte. Qui sait? Alors, raconte-moi si toi aussi tu portes le poids de ce que tu dis.

Pas clair? Ok, je m’explique. Souvent, je retiens quelque chose que je voudrais adresser à quelqu’un parce que je me demande comment ça sera compris ou comment cela affectera ma relation avec cette personne. En ce sens, je porte le poids de ce qui ne m’appartient pas. Je prends sur mon dos toute la responsabilité de ce que je communique. Hors, il se trouve que j’ai tort. Je suis responsable de ce que je dis mais à partir de la réception du message, pourquoi m’en faire?

Ma conscience , qui fait régulièrement des spots check et qui m’envoie des coucous énervants que je tente d’ignorer, me disait l’autre jour:

Tsé Steph, tu t’en fais trop et tu ne fais pas assez confiance. T’as l’impression que la personne en face de toi ne sera pas capable de prendre ton message pour ce qu’il est. C’est une maudine de belle façon que tu as de te défiler. Prends donc ton courage à deux mains, dis ce que tu as à dire. Avec le vocabulaire que tu as, tu devrais trouver un moyen de présenter ça honnêtement. Si l’autre garde le silence, déforme, ne te demande pas d’explication, ben ça lui appartient câlisse! Arrête de te sentir mal, de sentir que tu fais de la peine, de retenir… Bon Dieu! Tu sais quoi, ce que tu ne dis pas te paraît dans la face anyway ou s’entend vraiment pour presque n’importe quel sourd. Tout ceux qui te connaissent savent qu’il va pleuvoir quand tu gardes le silence, que tu arrêtes de niaiser ou de chanter. Permets-toi d’être qui tu es. Pas du cheap. Pas du toque. Si tu te fais rejeter, le match était nul en partant.

De retour chez Moi

Je ne peux pas argumenter avec ma conscience. C’est ma vérité. Peut-être pas la tienne mais la mienne. Je rentre à la maison. Je retourne en moi pour sonder ce qui s’y passe. Avec le COVID, on ne peut plus aller et venir comme on veut. Raison de plus pour ne plus fuir et faire des efforts pour aller mieux dans ma tête, mon coeur, ma vie, ma famille et ma demeure.

Je me suis longtemps intéressé aux autres pour ce qu’ils pouvaient m’apporter, souvent un divertissement de ma propre vie. Dans les dernieres années, j’en ai tiré beaucoup de sentiments d’échec, de manque et d’insatisfaction. J’ai envie de connaître ceux qui m’entoure parce que je les aime, parce que je veux les laisser entrer dans ma vie. Petit changement au programme, j’ai envie qu’ils me connaissent aussi, pas seulement un pâle reflet.

Je veux dépasser certaines situations que j’ai laissé devenir des poids, auxquelles j’ai permis de mettre un frein dans mon évolution. Je veux les laisser partir sans les regarder s’éloigner puisqu’elles deviendront sans importance. Je ne baisserai plus les yeux pour mettre quelqu’un à l’aise mais je vais les remplir de compassion et d’empathie. Je vais prendre du temps pour moi pour être au meilleur de moi-même pour guérir et être forte de mes expériences et en faire bénéficier ceux que j’aime.

Je veux le retour du printemps après cette saison morte qui dure depuis trop longtemps. Je veux prendre les enseignements offerts par ma vie, en assumant ma juste part et en me permettant d’être Moi. Je peux pleurer en public, rire très fort, prendre la défense d’un enfant innocent parler la bouche pleine, boire un peu trop, inviter trop de monde à la maison, aller me coucher pendant qu’ils y sont encore, laisser mes enfants se salir, jouer et parler fort, être en colère.

J’évite maintenant de médire, de me plaindre, d’accabler, de fuir, de procrastiner.

Je me donne le droit d’échouer. Je dose le repos et le travail sans me soucier de ce qu’il faudrait que je fasse pour être correcte. Je suis correcte quand je me sens bien avec ce que j’accomplis. Je pratique le lâcher-prise, en particulier de la culpabilité.

Décompartimentalité en cours

Le plus important pour l’instant est de sortir tout ce qui se trouve encore dans ces cases que j’ai astiquées pendant des années. Tout mettre pêle-mêle sur la table. Tout repasser et mettre au panier ce qui est obsolète, ce qui manque des pièces, ce qui me fait me sentir seule. Ah, je sais… «Ça va daitre lette!»

Garder, remettre en ordre et exposer des conseils, des parcelles d’amour, des souvenirs qui me font sentir belle et riche, des vérités instructives.

Je me permets de garder un compartiment: le coffre à gants. Sur la route, il arrive que je ne sache pas tout de suite quoi faire de ce que je viens d’accueillir à bord et que j’aie besoin d’un peu de temps pour trouver et éviter de me mentir.

Juste le temps…

La binette qui change tout au potager!

www.instagram.com/p/BzLX5TrpbIn/

La surprise

Je veux dire merci au gars qui m’a fait rire aujourd’hui. Je ne sais pas qui tu es. C’est alors que je conduisais, bien concentrée sur des pensées pas super positives, que tu m’as dépassée. T’avais un bonhomme qui montre ses fesses de collé dans la vitre du passager arrière. Tu l’as activé, le bonhomme m’a fait un moon, j’ai pouffé de rire, t’as continué ton chemin, j’ai pris ma sortie d’autoroutre… t’as changé mon mindset pis t’as fait ma journée.

Merci.

Suivre le rythme

En un claquement de doigts,

La nature se changea.

Passa de la tenue colorée

À la tenue blanche,

Sans remord ni regret.

La vie est un cycle,

Ne vous accrochez pas au passé.

Devenez comme le vent,

Embrassez l’horizon.

Wrinkles, Wrinkles

The eldars are magnificent because within all those wrinkles and folds, is held the wisdom of an entire Life.

All the smiles, all the tears, the nights without sleep and the great joys have carved the skin.

Life marks you in mysterious ways, just like a thousand tattoos.

Be proud of your aged bodies, my old friends. You are beautiful.

Molasses is the Secret Ingredient for Making that Tasty Brow Chinese Macaroni you Only Dreamed Of.

Ever wondered what to put in that macaroni to make it look and taste exactly like the one you ate at the Chinese restaurant/buffet?  I did. First, I thought soy sauce was the secret, turns out it is only part of the solution.  Way too salty to be the only ingredient browning the macaroni… hum… let’s Wordpress it!

Here you go, finding this amazing and easy recipe, ready in 1/2 hour (4 servings):

Yum-Me Chinese Macaroni

Ingredients

  • 3 cups of cooked macaroni (al dente)
  • 1 pound of raw medium ground beef or porc (or a mix)
  • 1 1/2 Cup of raw vegetables sliced or chopped (put more if you like but you will have to adjust the liquid)
    • My macaroni will have anything that is left in the fridge: celery, mushrooms, green and red peppers, zucchinis, onions, cauliflowers.
  • 1 table spoon of olive oil

The Sauce

  • 1 1/4 Cup of beef broth
  • 3 crushed garlic cloves or 1 tea spoon of prepared garlic
  • 1/8 cup of soy sauce
  • 1/8 cup of molasses
  • 1 table spoon of Worcestershire sauce
  • Black pepper to taste

Preparation

  1. In a super large frying pan heat the olive oil,
  2. fry the veggies until tender (save into a bowl aside)
  3. Use the same hot frying pan to brown the meat
  4. Meanwhile, mix the ingredient for the sauce.
  5. When the meat is half-way cooked, pour half of the sauce in the frying pan
  6. Let it cook on medium heat for about 3 to 5 minutes or until the meat has absorbed half the sauce.
  7. Add the softened veggies (without the water at the bottom of the bowl!) and the macaroni
  8. Mix well
  9. Pour what is left of the sauce
  10. Grind and add a dash of black pepper
  11. Let it simmer on low heat until the liquid is completely absorbed
  12. Serve immediately
This recipe is a 100% Logan approved and is great for lunches! I you like pasta recipes, please check out the 2 Salmons Spaghetti Recipe – easy and absolute delight.
I would love to hear about how you enjoyed your meal or to receive your suggestions. Is there anything to add in the ingredients or the preparation steps?  Please let me know so we can make this a meal to put on the menu every week.

Thank you for dropping by and share if you liked it!

2 Salmons Spaghetti Recipe – easy and absolute delight

Comfort food does not have to be fried or fast food. Here is a super easy recipe, ready in 20 minutes, that will convince you!
You will want to share it with all your friends once you’ve tried. 😉

Ingredients

  • 340g of raw spaghettis
  • 1 cooked small salmon filet
  • ½ smoked salmon pack of 300g
  • 2 small ripened tomatoes cut in half then in slices
  • 1 ½ Cup of sliced mushrooms
  • 1 bunch of minced green onions (or more to taste)
  • ½ Cup of milk
  • Salt and pepper to taste

Preparation

  1. In a big saucepan, get the water to boil to cook the pastas following instructions on the package. At the end of the cooking time, pick at least 1 cup of the water before draining. (This will help thickening the sauce.)
  2. Meanwhile, cook the salmon either by poaching or frying in a pan.
  3. In a big pan, brown the mushrooms. Once browning is satisfying, add the tomatoes, the cooked salmon and ½ of the minced green onions.
  4. Once they are smoothened, add a bit of the pasta water to wet.
  5. Add the smoked salmon and the rest of the green onions.
  6. Add the milk.
  7. Seasoned to taste.
  8. Let it simmer on low for about 5 minutes. Add pasta water the keep the sauce-like consistency.
  9. Add the spaghettis and serve immediately.
  10. Enjoy!

Pssstttt! This makes perfect lunch and is 100% Logan approved (my son).

Please comment or share using the buttons if you liked this recipe. If you are a fish fan, you might want to try the Recette de poisson blanc méditerranéen facile et très rapide.

Or for the perfect desert, comfort desert, try the recipe in post Brookie Junkie!

Recette de spaghetti aux 2 saumons facile et délicieuse

Les repas réconfortants n’ont pas besoin d’être frits ou de la restauration rapide. Voici une recette facile, prête en 20 minutes, qui vous convaincra!Vous aurez envie de la partager avec tous vos amis.

Ingrédients

  • 340g de spaghettis non cuits
  • I petit filet de saumon cuit
  • ½ pqt de saumon fumé de 300g
  • 2 petites tomates bien mûres coupées en 2 puis en tranches
  • 1.5 T de champignons tranchés
  • 1 botte d’oignons verts émincés (ou plus si vous aimez)
  • ½ T de lait
  • Sel et poivre au goût

Préparation

  1. Dans un grand chaudron, mettre l’eau à bouillir pour cuire les pâte. Lorsqu’elle bout, suivre les indications sur l’emballage pour cuire vos pâte à la perfection. À la fin de la cuisson, prélever au moins une tasse de l’eau des pâtes avant d’égoutter. (Pour épaissir la sauce plus tard.)
  2. Pendant ce temps, faites pocher ou cuire votre saumon. Salez et poivrez pour assaisonner.
  3. Dans une grande casserole, faites revenir les champignons. Quand ils sont bien dorés, ajouter les tomates, le saumon cuit et la moitié des oignons verts hachés.
  4. Quand tout est semi-tendre, ajouter un peu de l’eau des pâtes pour mouiller le tout.
  5. Ajouter le saumon fumé et le reste des oignons verts.
  6. Ajouter le lait.
  7. Assaisonner au gout.
  8. Laisser mijoter à feu doux pendant 5 minutes en ajoutant un peu d’eau des pâtes si c’est nécessaire pour la consistance de la sauce.
  9. Incorporer les spaghettis et service immédiatement.
  10. Savourez

Pssstttt! C’est le lunch parfait et est 100% approuvé par mon fils Logan.

SVP commentez ou partagez en utilisant les boutons ci-dessous si vous avez aimé cette recette! Si vous êtes fan de poisson, vous voulez sûrement essayer ma Recette de poisson blanc méditerranéen facile et très rapide.

Ou pour le dessert, le parfait dessert réconfortant, le fameux Brookie Junkie!

LEGO Makes Me a Better Mom

LEGO Makes Me a Better Mom

LEGO Makes Me a Better Mom


— À lire sur www.fruitsaladfarm.com/2018/02/21/lego-family-night/

Totally true. Legos are awesome to shift from being an adult to being a kid again. Love them! Euh… my kid loves them! 🤪