Un poème cliché sur le vif

Quand le ciel et la mer s’unissent dans les cieux, ils nous rappellent l’immensité et la profondeur de l’harmonie.

Ils nous rapportent à l’essentiel, à la nécessité de se taire pour observer.

Ils nous enseignent qu’une contemplation peut devenir une méditation.

Ils nous entraînent dans le moment présent parce que cette grandiosité est une synchronicité parfaite des éléments: lumière, noirceur, angle, reflet et ouverture.

Elle n’est pas éternelle.

Comme nous.

Comme nos enfants.

Comme l’équilibre.

Soyez bons, dans l’instant présent. Offrez le meilleur de vous-même à chaque instant. Soyez cette perfection immortalisée dans la poésie de ce cliché.

L’océan a pris d’assaut le ciel.

Nous sommes des poussières dans l’univers; aussi bien virevolter dans la lumière pour s’émerveiller devant combien la magie opère pour l’enfant en nous.

Outside-in

« There is a whole world out there that used to interest you!? »

Yeah, I temporarily switched my priorities. Outside-in.

Le printemps| Spring

136892068_15157997711341nPendant que les voiliers de bernaches s’évaporaient derrière le brouillard, je sentis une nouvelle saison de ma vie venir à moi comme une chaude brise d’été.


As the flocks of geese were flying out to another world through the nebula, I sensed this new season coming to me like a warm summer breeze. 

 

 

Couvrez-moi de bijoux mais pas de givre!

Fin avril. De la glace qui tombe du ciel pendant des heures. Assez dit, je rentre chez moi en Septembre.

Photo par @ideestef.

Poème d’une jeune ado amoureuse

J’avoue, je trompe ce blogue avec un autre blogue auquel je suis fidèle depuis plus de deux ans.

Je teste votre amour en vous mettant le lien vers mon plus récent post, un poème de ma jeunesse que j’ai repris pour replonger dans ce qui m’a forgée en ce que je suis devenue aujourd’hui.

Je  me sens vulnérable en partageant mon romantisme de l’époque et, comme c’est quelque chose que je veux travailler, voilà.

Cliquez ICI pour le poème.

Premiers amours, premières fois, premières leçons. 🙂

Commentez et partagez.

Merci.

LA VIE

dragon

Méfiez-vous de l’apparente fragilité de mon être

Caché dans une poupée de porcelaine,

S’élève un dragon;

Grand et fort comme les mondes, les galaxies, les univers.

Il me souffle ma voie,

Éternellement, me régénère.

Il m’assure que je posséderai toujours la force nécessaire

Pour créer la Vie, l’élever et la protéger,

Sur mon âme…

Elle est bien plus grande que moi,

Je suis à son service.

Mon dragon aussi.

Elle est son trésor.